Accueil / Canada / Chantier Davie Canada obtient l’appui unanime de l’Assemblée Nationale du Québec

Chantier Davie Canada obtient l’appui unanime de l’Assemblée Nationale du Québec

L’Assemblée nationale demande au premier ministre du Canada de revoir la stratégie nationale de construction navale afin d’inclure le Québec

Chantier Davie remercie les membres de l’Assemblée nationale du Québec, et particulièrement le premier ministre Couillard, d’avoir adopté aujourd’hui une motion de façon unanime demandant au gouvernement Trudeau de modifier la Stratégie nationale de construction navale défaillante afin d’inclure le Québec et maintenir 1200 emplois de la classe moyenne dans le domaine de la construction navale.

Des travailleurs de Chantier Davie Canada en compagnie de M. Spencer Fraser, dans le Foyer de l’Assemblée Nationale, en entrevue avec Radio Canada, quelques minutes après l’adoption de la motion spéciale.

« Le gouvernement fédéral investira près de 100 milliards de dollars au cours des prochaines 20 à 30 années dans les dépenses liées au renouvèlement de sa flotte. Le Québec représente 50 % de la capacité du Canada en ce qui a trait à la construction navale et la province constitue 23 % de l’assiette fiscale du pays; cependant, elle reçoit moins de 1 % des dépenses fédérales en construction navale. » a déclaré Alex Vicefield, Président de Chantier Davie. « Aujourd’hui, le Québec est à risque de perdre des emplois importants de la classe moyenne à cause de l’intransigeance bureaucratique et des obstacles s’interposant à un système d’approvisionnement déficient – malgré le fait évident que le Canada doit renouveler de toute urgence l’ensemble de sa flotte. »

« Nous sommes heureux que le premier ministre Couillard et les membres de l’Assemblée nationale soient unanimes à exhorter Ottawa de maintenant inclure Davie dans sa stratégie en matière de construction navale à long terme afin de fournir la capacité absolument nécessaire pour renouveler la flotte du gouvernement fédéral de manière plus rapide et économique », a ajouté Spencer Fraser, Chef de la direction de Federal Fleet Services. « Il s’agit d’une étape cruciale permettant la protection de 1200 emplois hautement qualifiés chez Davie ainsi que le maintien de 996 fournisseurs québécois et canadiens pour les prochaines 20 à 30 années. »

Contexte :

Comme le gouvernement fédéral l’indique clairement dans ses propres rapports, particulièrement dans le Rapport Emerson de 2016, la flotte du gouvernement fédéral rouille plus rapidement qu’elle ne peut être remplacée. La dure réalité est que la Stratégie nationale de construction navale n’a livré aucun nouveau navire depuis sept ans et son coût pour les contribuables de la classe moyenne dépasse les prévisions budgétaires de façon significative. De plus, aucun nouveau brise-glace n’est à l’horizon pour au moins une décennie.

En ajoutant la capacité nécessaire, une Stratégie nationale de construction navale agrandie permettra :

Le renouvellement de la flotte plus rapide réduisant ainsi l’impact de l’inflation global,
La réduction des coûts croissants liés à l’entretien des navires vieillissants au-delà de leur durée de vie utile rentable,
La distribution équitable des retombées économiques régionales partout au pays en doublant la capacité en matière de construction navale.

Crédit photo : Chantier Davie Canada

À propos de Annie St-Pierre

Mme St-Pierre est une journaliste économique indépendante, passionnée du monde des affaires. Elle a oeuvré près de 13 ans au Journal de Québec et a collaboré au succès de plusieurs médias québécois dont Chefs d’entreprises.