Accueil / États-Unis / Le modèle économique d’Uber mis en danger aux Etats-Unis

Le modèle économique d’Uber mis en danger aux Etats-Unis

Après avoir examiné le cas d’une employée d’Uber qui revendiquait un statut d’employée et non de travailleur indépendant, la Commission du travail de l’Etat de Californie lui a donné raison dans un jugement rendu public ce mercredi.

Cette décision n’aura pour le moment qu’un impact très restreint sur Uber, néanmoins elle représente la première étape d’un combat promettant d’être plus long. Selon la Commission, Uber devrait revoir promptement le statut de ses chauffeurs. En effet, s’il est vrai qu’ils sont directement mis en contact avec leurs clients via l’application, ce n’en est pas moins Uber qui les recrute, leur dicte une attitude à respecter et les renvoie en fonction d’évaluations dressées par les clients.

Si cette révision était faite, Uber devrait donc leur verser un salaire minimum, un certain nombre de droits sociaux (retraite, couverture maladie) et couvrir les dépenses occasionnés par les trajets à répétition.

Ceci serait un coût dur pour l’entreprise, qui se verrait obligée de réduire le nombre de chauffeurs et d’augmenter ses tarifs.

Après avoir fait appel et en attendant le verdit final, Uber se réjouit déjà estimant qu’il est peu probable que leur modèle soit revu étant donné que les conducteurs s’en tirent déjà très bien : ils gardent 80% du montant de la course.

Cet article provient du média :  http://www.atlantico.fr

À propos de Pierre Drapeau

Pierre Drapeau est le Président de la Fondation Chefs d'entreprises.