Accueil / États-Unis / Positions de Berkshire Hathaway eu égard à la sélection des administrateurs de sociétés

Positions de Berkshire Hathaway eu égard à la sélection des administrateurs de sociétés

Vous trouverez, ci-dessous, l’extrait d’une lettre que Warren Buffett fait parvenir annuellement à tous les actionnaires de Berkshire Hathaway. Les énoncés de cette lettre sont issus des rapports annuels de la société.

Cette lettre réfère aux orientations de l’entreprise eu égard à la sélection des administrateurs siégeant au conseil d’administration de Berkshire Hathaway, mais aussi, je suppose, aux nombreux conseils d’administration dans lesquels la société est représentée. Quels enseignements peut-on retirer de l’approche Berkshire, et qui peut expliquer, en partie, le succès phénoménal de cette entreprise ?

Ce que le comité de sélection recherche, ce sont des administrateurs foncièrement indépendants, c’est-à-dire des personnes qui ont la volonté, l’expérience et les compétences pour poser les questions clés aux membres de la direction. Selon Buffett la vraie indépendance est très rare.

Le secret pour assurer cette indépendance est de choisir des personnes dont les intérêts sont alignés sur les intérêts supérieurs des actionnaires, et solidement ancrés dans la détention d’une partie significative de l’actionnariat (pas d’options ou d’unités d’action avec restriction ou différées).

Également, la rémunération des administrateurs de Berkshire est minimale ; selon la doctrine Buffett, aucun administrateur ne devrait compter sur une rémunération susceptible de constituer une part importante de ses revenus et ainsi de compromettre son indépendance (on parle ici de rémunérations globales de l’ordre de 250 000 $ et plus…).

La sélection des administrateurs repose donc sur quatre critères fondamentaux : (1) l’orientation propriétaire (2) l’expérience et la connaissance des affaires (3) l’intérêt pour l’entreprise et (4) l’indépendance complète vis-à-vis du management.

La lettre se termine par ce propos empreint de sagesse… et de simplicité.

At Berkshire, we are in the specialized activity of running a business well, and therefore we seek business judgment.

Je suis reconnaissant à Henry D. Wolfe, investisseur privé dans le capital de risque et dans les fonds, pour avoir partagé cette lettre sur LinkedIn.

Bonne lecture !

Orientation de Berkshire Hathaway eu égard à la sélection des administrateurs de sociétés

À propos de Jacques Grisé

Jacques Grisé est professeur titulaire retraité (associé) au département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Il est détenteur d’un Ph.D.de la Ivey Business School (University of Western Ontario), d’une Licence spécialisée en administration des entreprises (Université de Louvain en Belgique) et d’un B.Sc.Comm. (HEC, Montréal). En 1993, il a effectué des études post-doctorales à l’University of South Carolina, Columbia, S.C. dans le cadre du Faculty Development in International Business Program. Il était, jusqu'à tout récemment, directeur des programmes de formation en gouvernance du Collège des administrateurs de sociétés (CAS). Jacques est maintenant collaborateur spécial au CAS, consultant en gouvernance de sociétés, président de Musique de chambre à Sainte-Pétronille et président sortant de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (OAAQ).