Accueil / Lancements / Un riche héritage qui renaît sous un nouveau jour : LE MOUNT STEPHEN fait honneur à Montréal

Un riche héritage qui renaît sous un nouveau jour : LE MOUNT STEPHEN fait honneur à Montréal

MONTRÉAL, MAI 2017 – À point nommé pour le 375e anniversaire de Montréal, un joyau du patrimoine urbain de Montréal renaît aujourd’hui dans toute sa splendeur. Classée monument historique, la Maison George-Stephen érigée en 1880 par un richissime pionnier du chemin de fer au Canada, le baron Lord George Stephen, est la demeure cossue qui a ensuite abrité le prestigieux club privé Mount Stephen Club pendant près d’un siècle. Désormais, elle s’ouvre sur le monde en tant qu’hôtel très particulier, Le Mount Stephen.

Propriété du Groupe immobilier et hôtelier Tidan, le 1440 rue Drummond a fait l’objet d’un investissement de plus de 20  millions de dollars pour conférer une toute nouvelle vocation à cette adresse de prestige au cœur du Golden Square Mile. Cet hôtel de luxe exclusif aux conforts contemporains à la fine pointe de la technologie s’adresse à une clientèle haut de gamme d’affaires et de loisirs. Il s’agit d’un des seuls trois hôtels canadiens qui figurent au palmarès sélect des Leading Hotels of the World.

« Ce projet de mise en valeur immobilière, le plus important que nous ayons jamais entrepris, nous tenait à cœur; nous voulions faire revivre ce site patrimonial tout en dotant Montréal d’un nouveau fleuron, affirme monsieur Mike Yuval, cofondateur de l’entreprise montréalaise Tidan. D’ailleurs, n’est-il pas propice, pour la maison d’un homme qui a joué un rôle aussi déterminant dans la construction du premier train de voyageurs reliant le Canada d’un océan à l’autre, d’accueillir aujourd’hui des voyageurs du monde entier? »

Il suffit de se promener sur la rue Drummond pour constater que le vœu ambitieux de monsieur Yuval s’avère mission accomplie, et ce, en grande partie grâce au magistral savoir-faire des firmes d’architecture et de design, Lemay et Provencher-Roy. D’emblée, nous sommes surpris de voir qu’aucun changement n’est apparent et que la maison George-Stephen est restée intacte, comme ses caractéristiques patrimoniales, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Étonnamment, la nouvelle partie – un immeuble de 11 étages qui abrite 90 chambres – se voit à peine de la rue, tant l’intégration au paysage urbain a été réussie. Caractérisé par un toit de verre en angle, l’édifice sobre est adossé à l’arrière de la maison d’époque et y est relié par un court passage, en toute discrétion.  De l’intérieur toutefois, quand on passe de l’ancien au nouveau, l’effet wow est au rendez-vous. Le Mount Stephen incarne l’élégance classique harmonieusement agencée à un art de vivre ultra contemporain.

« Nous sommes ravis d’accueillir Le Mount Stephen dans notre collection d’hôtels d’exception, déclare Deniz Omurgonulsen, vice-présidente des adhésions, The Leading Hotels of the World. En tant que propriété indépendante de luxe, Le Mount Stephen offre une élégance conviviale, idéale pour le voyageur d’aujourd’hui, à la fois curieux et branché. »

Au premier plan, la Maison George-Stephen, qui constitue la voie d’accès à l’hôtel proprement dit, héberge l’aire de restauration et quelques petites salles de réunion ou de réception privées dans un décor plein de cachet. La maison d’origine George-Stephen, qui fait office d’entrée de l’hôtel Le Mount Stephen, abrite également le Bar George, le plus récent des restaurants inaugurés par Oliver & Bonacini. Grâce au savoir-faire des illustres premier chef Anthony Walsh de O&B et chef de cuisine Kevin Ramasawmy (auparavant de la Maison Boulud et Daniel), les invités pourront déguster de savoureux plats de saison préparés avec les meilleurs produits locaux.

Le menu propose des créations inédites inspirées de la cuisine traditionnelle britannique. « Ce partenariat avec le Mount Stephen se préparait de longue date, et nous sommes ravis d’être partie prenante de l’effervescence culinaire de Montréal, qui d’ailleurs est la ville natale de notre chef principal Anthony Walsh, précise Andrew Oliver, président et chef de la direction de Oliver & Bonacini. Le lancement à la fois du Bar George et de nos événements et services de traiteur à l’hôtel Le Mount Stephen sera rehaussé de compositions gourmet qui rendent hommage à la riche histoire du site. »

Le hall et comptoir d’accueil, étincelant de marbre clair et orné des armoiries de l’hôtel, se trouve au rez-de-chaussée de la nouvelle aile, de même que les espaces événementiels, notamment la grande salle de bal Elizabeth de 5000 pi2 et une autre salle de réunion allant jusqu’à 1800 pi2. Toutes les chambres, ainsi que la salle de gym entièrement équipée et le Spa Prestige Mbiospa, font partie de l’aile moderne.

La palette de couleurs se décline en tons neutres de beige, de gris, de noir et de blanc, qui se fondent à des teintes cuivrés et métalliques, des marbrés bruns-roux, du noir pailleté, des finis or et argent. De discrets rappels historiques habillent l’espace, notamment avec certains meubles d’époque provenant de la Maison George-Stephen judicieusement placés ici et là, dans un couloir ou dans une suite.

En tout, 90 unités dont 9 aménagées pour personnes à mobilité réduite : 69 chambres, 16 suites, 4 lofts sous les étoiles et 1 suite royale de 5000 pi2. Toutes sont  équipées à la fine pointe de la technologie : contrôle digital de l’éclairage et des rideaux; télévision à écran plat IPTV de 49 ou 55 pouces avec choix optimal de postes; bureau équipé de nombreuses prises USB; connexion Wi-Fi haute vitesse sans frais; machine à café Nespresso; sanitaire multifonctionnel Toto avec siège chauffant et chasse d’eau automatique; salle d’eau avec tête de douche pluie et chromathérapie. Les lits aux matelas de mousse mémoire, faits sur mesure pour Le Mount Stephen par Harlequin, sont d’un confort exceptionnel.

Parmi les particularités de l’hôtel, citons la fenestration à effet nid d’abeille 3D aux vitres carrées, de différentes dimensions, encastrées dans un mur blanc qui offre à tous les occupants  des vues sur la ville et une étonnante intimité tout à la fois. Chaque chambre dispose d’ailleurs d’une fenêtre ouvrante, mais sécuritaire, pour faire entrer de l’air frais. Une autre caractéristique de l’hôtel est la spectaculaire toiture de verre en angle, qui fait la splendeur des  lofts sous les étoiles  à deux étages, de la suite Signature Plus et de la suite Royale qui occupe tout le dernier étage. Cette unité de 5000 pi2, de plain pied avec l’ascenseur, est un espace époustouflant doté d’un plafond verrière panoramique sur toute sa longueur, de multiples terrasses et d’un plancher de bois sombre d’ingénierie qui contraste avec la luminosité ambiante.

« Le Mount Stephen est un espace sans pareil, où se conjuguent l’ancien et le nouveau. Mais au-delà du lieu, c’est par la qualité et la personnalisation du service que nous nous distinguerons, souligne le directeur général, Antoine Naoum. La clientèle sera comblée par la situation géographique en plein cœur du Golden Square Mile, le cachet historique et la fonctionnalité contemporaine de notre hôtel voué à l’art de vivre. »

-30-

Pour renseignements :

Marie-Emmanuelle Khoury et Sarah Cope-Corbeil

Torchia Communications

Tél. : 514 288-8290, postes 214 et 222

mekhoury@torchiacom.com, sarah@torchiacom.com

À propos de Pierre Drapeau

Pierre Drapeau est le rédacteur en chef de Chefs d'entreprises.