Accueil / Chiffres / Une visite à la Pépinière d’entreprises Innova’Grasse 

Une visite à la Pépinière d’entreprises Innova’Grasse 

Une pépinière d’entreprises est une structure destinée à faciliter la création/installation d’entreprises sur un territoire donné, en apportant un soutien technique et financier, des conseils et des services aux porteurs de projets. Les pépinières sont généralement portées par les collectivités territoriales désireuses de favoriser la création d’activités et d’emplois sur leur territoire.

Les services consistent le plus souvent à proposer des bureaux, parfois des locaux d’activités ou de stockage, des services logistique mutualisés (accueil, salles de réunion) et des services d’accompagnement (conseils, formation, intégration dans les réseaux économiques locaux). Soutenues par des acteurs publics, elles appliquent une tarification avantageuse pour une période limitée. (Source : Wikipédia).

Localisation géographique : la pépinière d’entreprises Innova’Grasse est située en plein cœur de la ville de Grasse : capitale mondiale des parfums, ville de 50.000 habitants, à seulement 20 kms de Cannes et 40 kms de Nice.

Positionnement économique : à l’image du bassin grassois, la pépinière Innova’ Grasse est essentiellement (mais pas exclusivement) tournée vers la filière « parfum, arômes et cosmétique » ainsi que l’industrie de la chimie. Les biotechnologies, la recherche biomédicale et les sciences du vivant sont également bien représentées. La structure est également fondée sur le principe de la fertilisation croisée, avec la présence dans les locaux de la pépinière des étudiants du master universitaire FOQUAL (chimie analytique, pharmacie, agroalimentaire, cosmétique et parfums) et de leurs laboratoires.

Offre de services : créée en 2010, la pépinière a une capacité d’hébergement de 30 entreprises de 1 à 10 salariés, et ne peut héberger une entreprise que pour une durée maximum de quatre ans. L’ensemble de son dispositif a été pensé pour accompagner la création de jeunes entreprises innovantes et améliorer leur taux de survie.

(!) Fait important : elle est donc essentiellement tournée vers l’hébergement de startups mais peut aussi accueillir des sociétés étrangères non encore présentes sur le territoire national et qui voudraient démarrer une activité à petite échelle dans la région !

En plus de l’usage de locaux à des prix très compétitifs, l’hébergement en pépinière donne accès à plusieurs services mutualisés utiles dans le démarrage d’une activité : accueil, salles d’échanges et de réunion, internet haut débit, salle de reprographie, etc.

Critères de sélection : si une entreprise souhaite être hébergée de façon permanente à la pépinière, elle doit monter un dossier de candidature et passer devant un Comité d’agrément. Comme vu précédemment, il n’est pas obligatoire d’être une startup ou de faire partie de la filière « arômes et parfums ». Les trois critères fondamentaux sont : la territorialité du projet (il y’a un engagement moral de l’entreprise à s’établir durablement dans la région après avoir quitté la pépinière) ; la taille modeste de l’équipe sur place (1 à 10 salariés) ; le positionnement innovant de l’entreprise sur le marché (la vocation des pépinières est de favoriser l’émergence de solutions innovantes dans tous les domaines).

Nota Bene : dans le cadre de la délégation d’entrepreneurs canadiens sur la Côte d’Azur, nous serons probablement amenés à visiter l’une de ces pépinières ouvertes à des thématiques différentes : Innova’Grasse à Grasse, mais aussi CréaCannes (métiers de l’image) et le Centre Européen d’Entreprises et d’Innovation à Nice (filière des TIC).

À propos de Étienne Gardon

Diplômé de Sciences Po Aix-en-Provence, titulaire d’un Master II « Action Publique Territoriale », ayant une expérience d’animation et de gestion de projets à la fois en entreprise et en administration. Ayant un intérêt marqué pour le Québec, sa culture et son dynamisme, et passionné par la promotion de mon territoire, à savoir la Côte d’Azur, M. Gardon cherche aujourd’hui à dynamiser les échanges économiques entre ces deux territoires d’exception. L’organisation de délégations économiques, et les relations auprès des acteurs institutionnels, sont désormais ses secteurs d’activité.